U 13 Equipe 3 : Entente Manduel-Rodilhan / Jeunes de Mayotte Nîmes

Pour cette 1ère journée de championnat U13 nous rencontrions un équipe issue des quartiers de Nîmes avec une grosse inconnue quand à notre capacité à rivaliser face à de grand gabarits. L a moité de notre effectif étant des U 12 , je me demandais à quelle sauce nous allions être mangé. L’équipe visiteuse donne le coup d’envoi et se projette rapidement vers l’avant grâce à deux joueurs très virevoltants et très techniques. Malgré tout nos petits se mettent au niveau et prennent l’ascendant au milieu de terrain (Trévis, Said,Ilian & Youness) et c’est logiquement que Youness marqua 1 puis 2 et 3 buts dans les 25 premières minutes.Malheureusement un coup du sort permis aux adversaires de réduire le score sur une faute de main de Mickael qui n’avait jusque là pas grand chose à faire 3- 1 à 4 minutes de la pause.Les petits furent alors complètement déstabilisés et sur une erreur collective du milieu et de la défense offrait l’aubaine au capitaine de Mayotte de réduire le score juste avant la pause sur une splendide frappe dans la lucarne des 16 mètres imparable pour Mickael. Coup de sifflet pour la mi temps , il est temps de remobiliser les troupes qui après avoir très bien joué ne sont pas récompensés de leurs efforts pour 5 minutes de déconcentration.La fatigue est très présente pour tous (habitués au matchs de 25mns en U 11) Rémi et Mathias en défense se sont battus férocement contre ces joueurs plus athlétique mais la lucidité va manquer à nos joueurs pour se mettre définitivement à l’abri malgré un nombre d’occasion importantes (dont deux face à face avec le gardien).Le ballon va d’un camps à l’autre , Mickael multiplie les arrêts jusqu’à une mauvaise relance de Rémi qui place l’attaquant de Mayotte idéalement pour fusiller notre gardien 3 – 3. Manduel-Rodilhan accuse le coup mais repart à l’assaut des buts adverses. Le jeu est décousu , tout peut basculer d’un coté comme de l’autre. La fin est à l’avantage des jeunes de Mayotte qui marque le 4 ème but synonyme de victoire malgré deux balles d’égalisation loupées dans les dernières minutes par les locaux. Au final c’est une défaite 3-4, riches d’enseignements pour un premier match qui m’a permis de voir déjà une complicité entres les joueurs , de l’envie, de l’abnégation mais surtout qu’ils ont une marge de progression individuelle et collective évidente. Notre premier adversaire à dompter sera la fatigue. Un goûter englouti c’est avec néanmoins la fierté de ne pas avoir eu peur et de ne pas pas avoir sombrer dans le jeu que nos petits partirent raconter le match à leurs parents.

 

Jean Louis